Portail de l’IPv6 au Maroc

Suivez Nous !

Foire aux questions

L’IPv6 est la nouvelle génération du protocoleSpécifications des échanges d’information à travers le réseau entre deux équipements Internet IP, qui succède à l’IPv4. IP est le langage commun de tout équipement connecté à Internet. Il permet l’acheminement de l’information d’un point à un autre de l’Internet. Les adresses IP servent à identifier et localiser les équipements (serveurs, terminaux, routeurs) dans le réseau. Aujourd’hui l’Internet repose encore en grande partie sur le protocole IPv4, qui a été conçu dans les années 80 et qui montre aujourd’hui ses limites pour soutenir la croissance du réseau. Le protocole IPv6 est amené à remplacer totalement l’IPv4 dans les années à venir.

Pour les utilisateurs d’Internet, IPv6 permet d’accéder aux services et aux contenus avec une meilleure qualité d’expérience Chargement rapide d’une page web, lecture d’une vidéo sans interruption, etc. qu’en IPv4. IPv6 permet de plus de nouveaux usages du réseau, comme les objets communicants Dispositifs autonomes connectés au réseau, comme les capteurs, caméras, etc., la ville intelligente, etc. Le déploiement d’IPv6 est une condition préalable au développement de ces innovations. Pour les entreprises, IPv6 est aujourd’hui une technologie incontournable pour pouvoir entrer dans certains marchés, ainsi que pour assurer la pérennité de leurs infrastructures informatiques.

Chaque équipement connecté à Internet doit posséder un identifiant appelé adresse IP. Le protocole IPv4 définit un nombre d’adresses IP limité à 4 milliards (224). Or on prévoit plus de 30 milliards d’objets connectés d’ici 2020. Le protocole IPv6 prévoit un nombre très important d’adresses (2128, soit plus de 340 sextillions), ce qui permet d’envisager la croissance du réseau pour de nombreuses années.

IPv6 reprend les fonctionnalités principales d’IPv4. Il permet d’adresser les équipements connectés à Internet par des identifiants appelés adresses IP. Les protocoles IPv4 et IPv6 assurent de plus la transmission de l’information d’un point à un autre de l’Internet. IPv6 apporte cependant quelques améliorations :

  • Le nombre d’adresses IPv6 est beaucoup plus important que le nombre d’adresses IPv4 (340 sextillions d’adresses IPv6 contre 4 milliards d’adresses IPv4)
  • La configuration des adresses IPv6 sur les terminaux est automatisée et ne nécessitent plus d’intervention humaine grâce au mécanisme d’auto-configuration.
  • IPv6 permet la sécurisation de la communication de bout-en-bout grâce au protocole IPsec IP Security (fonctionnalité rendue disponible depuis pour IPv4) - IPv6 permet de mieux gérer la mobilité des terminaux entre différents réseaux grâce au protocole Mobile IPv6

IPv6, comme IPv4, n’offre de facto aucune sécurité des communications ou des systèmes informatiques. L’intégrité et la confidentialité des communications sont assurées par l’utilisation de protocoles de chiffrement tels que IPsec ou TLSTransport Layer Security, disponibles aussi bien en IPv4 qu’en IPv6. La sécurité des systèmes informatiques dépend de la mise en œuvre d’une politique de sécurité adaptée. Celle-ci devra prendre en compte les spécificités d’IPv6, notamment l’utilisation systématique d’adresses globales sur des équipements configurés avec des adresses IPv4 privées. Les dispositifs de type NAT devront donc être substitués par des pare-feu pour protéger (souvent plus efficacement) des attaques provenant de l’Internet.

La version 5 d'IP était une version d'expérimentation du protocole Internet Stream Protocol, qui n'a jamais été massivement déployé.

Le protocole IPv6 n’est pas directement compatible avec le protocole IPv4. Il n’est donc pas possible d’envisager un arrêt complet du protocole IPv4 pour le remplacer par IPv6. Le passage à l’IPv6 nécessite de plus d’intégrer ce nouveau protocole dans chacun des milliards d’équipements connectés à l’Internet. IPv6 se déploie donc sous l’impulsion des opérateurs, des entreprises et des pouvoirs publics. Le trafic de l’Internet migre ainsi progressivement du protocole IPv4 au protocole IPv6. Il n’y a aujourd’hui pas d’estimation de la date où cette migration sera complète.

Vous pouvez vérifier que votre connexion à l’Internet utilise le protocole IPv6 en vous rendant sur le site test-ipv6.com. Ce site vous permet de vérifier que votre opérateur, ainsi que votre terminal et votre navigateur sont compatibles avec l’IPv6.

Vous pouvez de plus vérifier que les sites sur lesquels vous naviguez proposent un accès compatible à l’IPv6 en installant dans votre navigateur une extension spécifique, comme ShowIPv6 pour Google Chrome ou 6orNot pour Mozilla Firefox.

Si votre connexion à l’Internet ainsi que l’accès au site que vous consultez sont tous les deux compatibles, votre navigation utilisera pleinement le protocole IPv6.

La première solution est de vous renseigner sur l’existence d’autres offres compatibles à IPv6 chez votre fournisseur d’accès ou à défaut, chez d’autres opérateurs concurrents. Une offre compatible à l’IPv6 d’un fournisseur d’accès vous permettra d’accéder nativement à l’Internet IPv6.

Une autre solution est de faire appel à un fournisseur d’accès spécifique pour obtenir un accès à l’Internet IPv6. Il est en effet possible d’utiliser la connectivité IPv4 fournit par votre opérateur pour atteindre l’Internet IPv6 à travers un tunnel Mécanisme permettant de transporter des messages d’un protocole à travers un autre protocole, semblable à un VPN Virtual Private Network. Aujourd’hui seul l’opérateur américain Hurricane Electric offre un service de tunnel permettant d’obtenir une connectivité IPv6 à travers votre accès à l’Internet IPv4.

Le déploiement d’IPv6 est aujourd’hui incontournable, mais chaque infrastructure est libre de choisir son agenda. Aujourd’hui le protocole et les offres du marché sont matures, il n’existe donc pas de risques majeurs réclamant d’adopter une stratégie attentiste. Le déploiement d’IPv6 doit être considéré comme un projet de rationalisation et de pérennisation de l’ensemble de l’infrastructure informatique (équipements, applications, supervision, etc.). Il est donc préférable de considérer ce déploiement par anticipation afin d’en mesurer tous les aspects plutôt que de le réaliser dans l’urgence.

Une mise en œuvre réussie d’IPv6 nécessite une planification minutieuse. Les administrateurs réseaux doivent considérer son déploiement comme un projet à part entière. Quelques étapes sont à respecter :

  • L’évaluation du support IPv6 de l’ensemble des équipements et services de l’infrastructure, qu’ils soient physiquement présents ou externalisés,
  • La formation des équipes techniques en charge du déploiement, ainsi que de celles qui assurent sa maintenance et le support auprès des utilisateurs,
  • La mise en œuvre progressive d’IPv6 dans les différentes composantes, en veillant à garder la même qualité de service en IPv4 et en IPv6,
  • L’évaluation de l’impact du déploiement en terme de sécurité et de disponibilité des services.

Aujourd’hui la très grande majorité des équipements réseaux sont compatibles avec IPv6. Les équipements de niveau 2 (commutateurs/switch Ethernet, points d’accès) ne nécessitent pas un support explicite. Les routeurs d’entreprises supportent tous aujourd’hui le protocole IPv6. Ce support est moins évident pour les routeurs domestiques, il est recommandé de consulter les spécifications fournies par le fabricant.

Les systèmes d’exploitations pour les ordinateurs personnels sont aujourd’hui pleinement compatibles avec IPv6, de même que les systèmes pour serveur. Les systèmes des terminaux mobiles (téléphones intelligents, tablettes) sont eux aussi largement compatibles.

Les applications se basent aujourd’hui largement sur les librairies fournies par le système d’exploitation ou par la machine virtuelle du langage. Elles sont donc majoritairement compatibles avec IPv6 sans qu’un support explicite soit nécessaire. Certaines applications réseau cependant manipulent les adresses IP, notamment pour identifier des services ou des équipements. Ces applications nécessitent dans ce cas un support explicite. Le site IPv6 to Standard fournit une liste d’applications dont le support d’IPv6 a été vérifié.