Portail de l’IPv6 au Maroc

Suivez Nous !

Que ferions-nous si Internet manquait d’espace ? En réalité, c’est déjà le cas.

Pour pouvoir être connecté à l’Internet, chaque équipement doit posséder une adresse IP. Le protocole IPv4 définit des adresses sur 32 bits, leur nombre est donc limité à 4 milliards (232). Au fur et à mesure que l’Internet se déploie, cette ressource devient de moins en moins disponible.

Les opérateurs, au Maroc comme partout dans le monde, ont un stock d’adresses IPv4 alimenté par une autorité régionale (RIR). Pour l’Afrique, c’est l’AfriNIC qui tient ce rôle. En 2013, l’AfriNIC IPv4 possédait un stock d’adresses disponibles (non délégué à des opérateurs) estimés à environ 67 millions d’adresses. Aujourd’hui (début 2018) ce chiffre est descendu à 10 millions d’adresses disponibles. L’épuisement de ce stock est prévu pour le premier semestre 2019.

L’ANRT publie un rapport semestriel1 détaillant le nombre d’adresses IPv4 allouées aux opérateurs marocains, ainsi que le taux d’utilisation de ces adresses dans leurs infrastructures. L’évolution de ces indicateurs, représentés sur le graphique ci-dessous, permet d’estimer les dates d’épuisement des adresses IPv4 au Maroc.

Epuisement des adresses IPv4 disponibles AFRINIC

 

Selon les tendances actuelles qui se dégagent de ces indicateurs, il est permis d’envisager :

  • Que les acteurs marocains de l’Internet auront à leur disposition au maximum 15 millions d’adresses IPv4 au moment de l’épuisement des adresses AfriNIC au premier semestre 2019
  • Que ce stock d’adresses IPv4 utilisable sur le territoire marocain sera épuisé à l’horizon début 2020.

Ces estimations montrent que les échéances sont proches et soulignent l’urgence de s’intéresser à la transition vers IPv6.


1http://www.anrt.ma/indicateurs/observatoires/adresses-ip